.

La Vision Pro d’Apple n’a pas été vendue le jour de son lancement

Malgré les attentes, Apple n’a pas réussi à écouler sa Vision Pro le jour du lancement. Pourtant, selon les estimations, le nombre d’unités disponibles le premier jour se limiterait à 60 000 ou 80 000.

À la surprise générale, l’Apple Vision Pro n’a pas été vendu le jour de son lancement, alors que sa disponibilité avait été annoncée comme très limitée. L’appareil est disponible en trois capacités, à partir de 3 500 € pour le modèle de base de 256 Go, jusqu’à 3 699 € pour le modèle de 512 Go, le modèle de 1 To atteignant 3 899 €. Alors que la variante 256 Go de la Vision Pro a rapidement fait l’objet d’une rupture de stock jusqu’en mars, puis au-delà le jour du lancement, les stocks initiaux des modèles 512 Go et 1 To n’ont pas été épuisés.

Le YouTubeur Aaron Zollo (@zollotech) a tweeté qu’au lendemain du lancement, les deux modèles Vision Pro de plus grande capacité étaient encore disponibles en magasin. À l’heure où nous écrivons ces lignes, ce n’est plus le cas, le retrait en magasin n’est plus possible et les délais de livraison de tous les modèles sont désormais de 5 à 6 semaines. Même si le Vision Pro n’est disponible qu’aux États-Unis, Apple a mis en place une machine à faire du battage autour de l’appareil, l’annonçant comme le début de “l’ère de l’informatique spatiale”.

Selon Ming-Chi Kuo, analyste réputé de la chaîne d’approvisionnement d’Apple, Apple pourrait n’avoir disposé que de 60 000 à 80 000 unités Vision Pro pour le jour du lancement. Même pour un appareil dont le prix de départ s’échelonne entre 3 500 et 3 899 euros, les experts s’attendaient à ce qu’il soit rapidement épuisé. Les casques AR et VR concurrents n’ont jamais bénéficié d’une grande popularité et il semble qu’Apple pourrait également avoir du mal à s’imposer malgré la puissance de sa marque et de son marketing.

La dernière série de critiques des médias avant le lancement a fait état de préoccupations concernant le poids du Vision Pro, qui a été révélé comme étant aussi lourd qu’un iPad Pro de 12,9 pouces. Les applications et autres expériences proposées au lancement semblent également décevantes, Apple n’ayant développé que 15 applications de stock spatialisées pour l’appareil. L’intérêt des tiers est également faible, Netflix, YouTube, Spotify et d’autres ayant révélé qu’ils n’avaient pas l’intention de créer des versions spatialisées de leurs applications pour l’appareil.

Alain Lejeune
Alain Lejeunehttps://jdd.sn
Après avoir commencé à écrire sur la PlayStation pendant la période précédant le lancement de la PS5, Alain couvre désormais les dernières infos sur le matèriel pour PS5, PS Plus, Xbox Series X|S et Xbox Game Pass, notamment Forza Horizon 5, The Quarry, Fall Guys, Saints Row, etc.

En rapport

JDD vous recommande :