AccueilFinanceLe Nigeria renforce son programme d'adoption des crypto-monnaies

Le Nigeria renforce son programme d’adoption des crypto-monnaies

Le Nigeria fait partie des pays africains qui mènent la mise en place des crypto-monnaies dans cette région du monde. Nous vous expliquons ce qui se passe et pourquoi l'intérêt est croissant sur le continent.

Les crypto-monnaies traversent une période difficile, mais cela n’a pas arrêté les projets de certains pays en matière de technologie blockchain. Même avec les pertes enregistrées, l’intérêt de faire partie de ce que l’on appelle la crypto-économie est croissant. Il s’agit d’un phénomène mondial, même si l’actualité se concentre aux États-Unis, en Europe et en Asie. La stratégie du Nigeria pour stimuler l’utilisation des crypto-monnaies est révélatrice de ce qui se passe sur le sol africain.

Les jours précédents, l’organisatrice de la conférence Bitcoin Africa, Farida Nabourema, a évoqué le lancement d’initiatives liées à la technologie blockchain sur le continent – l’enthousiasme est partout ! Cependant, le cas du Nigéria se distingue des autres car il mène la course de manière écrasante.

Ci-dessous, nous partageons avec vous une liste de pays africains qui excellent également dans l’adoption de projets crypto.

  • Togo
  • Cameroun
  • Côte d’Ivoire
  • Sénégal
  • Kenya
  • Afrique du Sud
  • Maroc

“Dans cinq à dix ans, le bitcoin ne vaudra pas ce qu’il vaut aujourd’hui, il vaudra environ un million de dollars pour un bitcoin (…) Quand les gens demandent quand je peux investir dans le bitcoin ? Je leur dis simplement, pouvez-vous investir en Naira, pouvez-vous investir en dollars ? L’idée de gagner de l’argent avec le bitcoin est d’acheter et de conserver”, a-t-il déclaré.

Selon les statistiques de Banklesstimes.com, environ un tiers des personnes détenant des crypto-monnaies en Afrique se trouvent au Nigeria. En chiffres concrets, les estimations font état de plus de 22 millions d’utilisateurs à l’intérieur de ses frontières. C’est un chiffre considérable, qui ressort encore plus si l’on se rappelle que les États-Unis en comptent 46 millions.

Le Nigeria est non seulement en tête de l’adoption des crypto-monnaies en Afrique, mais se classe également au quatrième rang sur la scène mondiale. D’autres pays se trouvent dans la même catégorie, à savoir l’Inde et le Pakistan, où le nombre de personnes possédant des cryptomonnaies s’élève respectivement à 27,4 millions et 26,4 millions.
L’enthousiasme du Nigeria pour les crypto-monnaies
Un symbole bitcoin et une personne envoyant des crypto-monnaies par smartphone.

Le Nigeria renforce son programme d'adoption des crypto-monnaies
Le Nigeria a un passé récurrent de taux d’inflation élevés.

L’intérêt pour la cryptoéconomie se manifeste sur plusieurs fronts, tant dans la sphère gouvernementale que sociale. Preuve en est l’initiative Blockchain annoncée par le gouvernement nigérian, un plan qui prévoit le lancement d’un portefeuille national pour encourager le commerce et améliorer l’économie des artistes locaux. L’initiative a reçu le soutien de grandes sociétés de fintech.

Parmi les partenaires qui marchent main dans la main avec le gouvernement local figurent les sociétés MetaMap et Zenith Bank. Dans ce projet particulier, les monnaies numériques sont utilisées comme une forme de paiement et un nouveau mécanisme de monétisation pour les artistes. C’est ce qu’a commenté Ogo Unwuzurike, directeur des ventes pour l’Afrique de MetaMap, qui estime que la technologie blockchain améliorera la qualité de vie de ce groupe de personnes et leur apportera une plus grande certitude quant à leurs finances.

“MetaMap est heureux de collaborer avec le gouvernement nigérian pour lancer Alke (…) Il s’agit d’un effort important pour donner à une nouvelle génération de jeunes créateurs nigérians les moyens de vivre de leur art (…) Nous sommes fiers de tirer parti de la technologie de vérification d’identité d’Alke pour faire en sorte que ces artistes talentueux puissent se sentir en sécurité en participant à cet effort innovant, car ils cherchent à diffuser leur art par le biais des nouvelles technologies, du métavers et au-delà”, a-t-il déclaré.

Le rôle de Zenith Bank sera d’émettre des cartes prépayées, qui pourront être utilisées pour effectuer des transactions à partir du portefeuille national. Lorsqu’un artiste réussit à vendre une de ses œuvres, il reçoit le montant fixé dans son portefeuille. Dès lors, il disposera des crypto-monnaies à dépenser via les QR codes ou via les cartes.

Pourquoi le Nigeria s'intéresse-t-il tant à la technologie blockchain ?

Pourquoi le Nigeria s’intéresse-t-il tant à la technologie blockchain ?

Parmi les pays africains, le Nigeria est à la pointe des efforts pour adopter les crypto-monnaies.

Ce n’est pas pour rien que les Nigérians réagissent de manière proactive au phénomène mondial des crypto-monnaies. Le PDG de Banklesstimes.com, Jonathan Merry, a fait une lecture précise de la situation. Il ne s’agit pas seulement de l’expansion de la technologie Blockchain, mais son adoption est motivée par des questions culturelles et le devenir historique de l’économie de chaque pays.

“Le Nigeria a une longue histoire d’instabilité financière et d’inflation élevée. Ils ont tendance à investir dans des actifs qui resteront solides face à la valeur de l’inflation. C’est pourquoi les Nigérians apprécient les crypto-monnaies comme un moyen de maintenir leur richesse et leurs actifs”, a-t-il déclaré, poursuivant en soulignant leur attrait en tant qu’actifs qui échappent au contrôle du gouvernement.

L’intérêt de divers secteurs de la population au Nigeria mobilise des entreprises de différentes industries, comme cela se passe sous d’autres latitudes. Par exemple, les compagnies aériennes, les hôtels, les détaillants et les boutiques en ligne acceptent de plus en plus souvent les paiements en monnaie virtuelle.

Mais cette dynamique n’est pas sans risque, comme le souligne la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED). Bien que la société considère les monnaies numériques comme des actifs plus sûrs pour la protection de leur argent, elles pourraient avoir des effets secondaires négatifs qui finissent par toucher directement leurs finances.

“…l’utilisation des crypto-monnaies peut augmenter le risque d’instabilité financière (…) [La popularité pourrait être ancrée dans l’attrait de donner] de l’argent qui ne devrait pas être présent dans une nouvelle façon de se déplacer (…) Cela pourrait rendre difficile pour un pays de gérer sa propre monnaie”, a-t-il averti.

Que pensez-vous de la fièvre des crypto-monnaies au Nigeria ? Merci toujours de lire, commenter et partager !

Alain Lejeune
Alain Lejeunehttps://jdd.sn
Après avoir commencé à écrire sur la PlayStation pendant la période précédant le lancement de la PS5, Alain couvre désormais les dernières infos sur le matèriel pour PS5, PS Plus, Xbox Series X|S et Xbox Game Pass, notamment Forza Horizon 5, The Quarry, Fall Guys, Saints Row, etc.

Actualités JDD

spot_img