AccueilActualitésMicrosoft finira-t-il par acheter Netflix ? Voici à quoi pourrait ressembler l'accord

Microsoft finira-t-il par acheter Netflix ? Voici à quoi pourrait ressembler l’accord

Nous vivons une époque intéressante pour les services de streaming, puisque Microsoft aurait l'intention de racheter Netflix, en effet Netflix vient de sceller un partenariat avec Microsoft dans l'espoir que le géant de la technologie finalise ensuite son acquisition.

La période est intéressante pour les services de streaming, car il a été dit que Microsoft finirait par racheter Netflix. Les raisons en sont multiples : d’une part les problèmes auxquels Netflix a été confronté avec la baisse des abonnés, l’énorme concurrence qui s’est instaurée avec d’autres services de streaming de la part d’entreprises assez musclées en termes de production, d’où une faible croissance.

Les conséquences ont été directes : les actions Netflix sont en chute libre depuis plusieurs trimestres maintenant. Même après un rendement cumulé de -68% en 2022, plusieurs analystes de Wall Street qualifient toujours le titre de “vendeur”. Cela ne veut pas dire que l’entreprise n’est plus importante ou précieuse. Mais elle traverse une période de crise et, face à cette situation, les analystes ont commencé à voir une opportunité. Les analystes prévoient que Microsoft finira par racheter Netflix.

 Microsoft finira-t-il par acheter Netflix ?

Microsoft finira par acheter Netflix, ou pas ?

Une nouvelle récente a réjoui certains investisseurs : Netflix a décidé de s’associer à Microsoft. S’associer à une autre grande entreprise technologique est-il une bonne stratégie pour Netflix ? Le marché semble le penser. Le jour de l’annonce du partenariat, NFLX était en hausse de 1,11 %. Mais comprenons les mécanismes de cet accord et la manière dont Netflix compte l’utiliser pour accroître ses propres bénéfices. Le projet de Netflix est de développer une plateforme basée sur les revenus publicitaires.

Ce concept basé sur la publicité a déjà été évoqué lors des récents appels à résultats de la société, mais ce plan rend les choses beaucoup plus concrètes. L’idée est de rendre le nouveau produit d’abonnement basé sur la publicité moins cher pour le consommateur final. La perte de revenus provenant des abonnés directs sera à son tour compensée par les publicités. Aujourd’hui, Microsoft cherche à comprendre comment insérer des publicités dans l’écosystème Netflix tout en maintenant une expérience premium pour les abonnés.

Xbox Game Pass, le Netflix des jeux vidéo

Il est facile de comprendre pourquoi cette idée a captivé l’imagination. Microsoft exploite déjà Xbox Game Pass, souvent appelé le Netflix du jeu, avec un modèle d’abonnement similaire et une présentation à la carte. Netflix, quant à lui, s’est récemment lancé dans l’édition de jeux, en mettant gratuitement à la disposition des abonnés payants plus de 20 jeux mobiles. En combinant les deux, il serait effectivement imbattable au niveau du consommateur.

Même si une formule d’abonnement ne proposait qu’une partie du contenu de Netflix combiné à une partie de la bibliothèque Xbox Game Pass pour un prix unique et compétitif, avec la possibilité de diffuser le tout directement sur votre téléphone ou votre tablette via le cloud, ce serait un succès facile pour le budget divertissement de chacun. Sur le papier, c’est logique, mais toute personne qui parierait activement sur ce projet semble exagérer, compte tenu de ce qui se passe chez Microsoft en ce moment.

Lire  Twitter prévoit de le traîner en justice Elon Musk après son refus d'acheter Twitter

Dans une mise à jour de Stratechery cette semaine, l’analyste technologique Ben Thompson a écrit que Microsoft cherche depuis longtemps un moyen de revenir dans l’espace grand public, au-delà de la Xbox. C’est exactement ce que propose Netflix, qui complète aussi parfaitement la Xbox.

Les achats de Microsoft

Ce type de spéculation découle des mesures financières prises par Microsoft pour renforcer la Xbox. Leur vision est claire : créer un service capable de créer un contenu convaincant et cohérent, qui fera en sorte que les abonnés renouvellent leur abonnement. Bethesda a été le premier gros achat, suivi d’Activision, qui a été le véritable coup d’éclat. Microsoft finalise actuellement l’acquisition d’Activision Blizzard pour 68,7 milliards de dollars.

Si l’opération se déroule comme prévu et dans les délais, Microsoft deviendra la troisième société de jeux vidéo au monde (derrière Sony et Tencent), et la première société de jeux vidéo en Amérique du Nord. L’année dernière, personne n’aurait pensé que Microsoft pourrait ou voudrait acheter Activision Blizzard. De ce point de vue, tout semble possible si cela donne à Microsoft une stratégie solide pour consolider son produit sur le marché.

Les problèmes d’acquisition

Les gros achats effectués par Microsoft pour renforcer la Xbox ne sont pas sans poser de problèmes. Activision Blizzard publie certaines des franchises les plus précieuses de la planète, comme Call of Duty et Warcraft, mais les deux moitiés de l’entreprise ont connu des problèmes internes distincts mais importants ces dernières années. Dans le cas d’Activision, il s’agit principalement de ses problèmes internes de main-d’œuvre, qui ont conduit l’une de ses équipes internes de contrôle de la qualité à entrer dans l’histoire du jeu en se syndiquant.

Blizzard est considéré comme étant en déclin significatif, accéléré par de multiples révélations récentes sur sa culture de travail extrêmement toxique. Lorsque Microsoft rachètera Activision Blizzard, sa première action devra consister en une période importante et prolongée de réorganisation et de nettoyage, sinon l’acquisition ne vaudra tout simplement pas la peine à long terme. Il va falloir beaucoup de travail pour amener Activision Blizzard là où elle doit être.

Lire  Les enceintes Bluetooth Willen et Emberton II de Marshall allient classe et richesse audio

L’acquisition d’Activision Blizzard par Microsoft pourrait bientôt être terminée.

Microsoft finira-t-il par acheter Netflix ?

Netflix pourrait entraîner de gros problèmes de revenus pour Microsoft, qui devra trouver de nouvelles stratégies pour revitaliser l’entreprise, améliorer son image commerciale et augmenter sa base d’abonnés. Le défi n’est pas mince, surtout si l’on considère le gigantisme de la Xbox seule, indépendamment de la taille déjà considérable de Microsoft.

Microsoft finira par racheter Netflix, ou pas ?

Le récent accord avec Netflix fait déjà de Microsoft l’une des plus grandes sociétés de publicité du secteur, lui donnant accès à ce qui est potentiellement un public captif de millions de personnes. Si le niveau de soutien publicitaire de Netflix génère une quelconque audience, Microsoft bénéficiera énormément de ce partenariat. Cela suggère que Netflix est actuellement précieux pour Microsoft en tant que partenaire indépendant, car il permet à l’entreprise de se développer dans un nouveau domaine.

Ce qui va à l’encontre de la prédiction selon laquelle Microsoft finira par acheter Netflix, car cela compromettrait cette projection. De plus, Microsoft ne s’embarrasse pas trop de collaborer avec des entreprises ostensiblement concurrentes, comme lorsqu’il est heureux de publier Minecraft sur les plateformes de Sony et de Nintendo. Toutefois, il est difficile d’imaginer une version d’une acquisition théorique de Netflix par Microsoft dans laquelle la mission ne consisterait pas à transférer l’ensemble des activités vers son propre service en nuage Azure.

Il est difficile de savoir combien de temps cela prendrait, mais cela ajouterait beaucoup de frais à l’acquisition, au-delà du prix demandé par Netflix lui-même, sa capitalisation boursière approchant les 100 milliards de dollars, avec la possibilité non nulle que cela fasse capoter toute l’opération. Entre ces trois facteurs, il semble logiquement irréalisable pour Microsoft d’ouvrir un autre front dans la guerre du contenu à ce stade. Les dernières acquisitions majeures de l’entreprise ne sont pas encore terminées, et l’accord avec Netflix a de nombreuses ramifications en soi.

Que pensez-vous de cette nouvelle ?

Alain Lejeune
Alain Lejeunehttps://jdd.sn
Après avoir commencé à écrire sur la PlayStation pendant la période précédant le lancement de la PS5, Alain couvre désormais les dernières infos sur le matèriel pour PS5, PS Plus, Xbox Series X|S et Xbox Game Pass, notamment Forza Horizon 5, The Quarry, Fall Guys, Saints Row, etc.

Actualités JDD

Sélection JDD