AccueilActualitésTwitter prévoit de le traîner en justice Elon Musk après son refus...

Twitter prévoit de le traîner en justice Elon Musk après son refus d’acheter Twitter

Les détracteurs d'Elon Musk ont, une fois de plus, eu raison.

Le milliardaire, père de 10 enfants (à notre connaissance), s’est retiré… de l’affaire Twitter !

Alors, que se passe-t-il maintenant ?

Eh bien, Twitter est très franc à ce sujet : L’entreprise prévoit d’amener les fesses Elon Musk devant les tribunaux.

Dans un tweet, Bret Taylor, co-PDG de Salesforce et membre du conseil d’administration de Twitter, a publié une déclaration selon laquelle la société de médias sociaux prévoit de poursuivre Musk en justice pour l’obliger à respecter sa part de l’accord de rachat de Twitter.
“Le conseil d’administration de Twitter s’est engagé à conclure la transaction au prix et aux conditions convenus avec M. Musk et prévoit d’engager une action en justice pour faire respecter l’accord de fusion”, a posté M. Taylor vendredi, peu de temps après l’annonce d’une déclaration de M. Musk auprès de la Securities & Exchange Commission (SEC) indiquant qu’il ne prévoyait plus de racheter le réseau social.

“Nous sommes convaincus que nous obtiendrons gain de cause devant la Cour de chancellerie du Delaware”, a poursuivi M. Taylor.

Et que peut faire le tribunal ? Eh bien, un juge peut très bien ordonner à Elon Musk de respecter les conditions qu’il a acceptées et obliger le PDG de Tesla à acheter Twitter pour 44 milliards de dollars. L’accord sur Twitter comportait également des conditions selon lesquelles Musk devait payer 1 milliard de dollars à Twitter s’il se retirait de l’accord. Toutefois, il y avait des exceptions à ces frais, que Musk invoque comme raison pour mettre fin à l’accord et pour expliquer pourquoi il ne doit rien à Twitter.

Lire  Le monstre des mers (The Sea Beast) : cette somptueuse épopée fantastique navigue entre plaisir et complexité

Musk a commencé à rechigner à conclure l’accord peu de temps après son annonce en avril. Il a finalement annoncé qu’il mettait l’accord “en attente”. Il a invoqué le problème des robots de Twitter, le nombre de faux comptes sur la plate-forme et le fait que Twitter a déformé l’ampleur du problème pour justifier la résiliation. Cependant, M. Musk semble avoir été au courant du problème des robots, puisque le PDG de Tesla avait déjà fait part sur Twitter de son intention de s’attaquer à ce problème. Le mois dernier, la querelle sur les robots a été rendue publique lorsque M. Musk a déclaré qu’il avait demandé des données supplémentaires à Twitter afin d’examiner le problème plus en profondeur, mais que l’entreprise avait refusé. Twitter l’a rapidement pris au mot et a donné à Musk l’accès aux données qu’il souhaitait, y compris le “firehose” complet des données de la plateforme.

Une autre raison pour Musk d’essayer d’échapper à l’accord ? Depuis qu’il a accepté d’acheter Twitter, la bourse s’est effondrée, dévalorisant l’action de la société de médias sociaux qu’il avait accepté d’acheter à 54,20 dollars par action. À la clôture du marché vendredi, Twitter s’échangeait à 36 dollars par action.

Comme le souligne Mike Pearl de Mashable, quoi qu’il arrive, Elon Musk possède toujours une grande partie de Twitter, la société cotée en bourse. Il ne veut simplement plus payer pour en être propriétaire et en faire sa propre entreprise privée.

Mais, qu’on le veuille ou non, Elon Musk – qui a lui-même perdu des milliards de dollars ces derniers mois en raison de la baisse du marché – pourrait se voir contraint de payer et d’acheter le site d’oiseaux.

Lire  Les enceintes Bluetooth Willen et Emberton II de Marshall allient classe et richesse audio
Alain Lejeune
Alain Lejeunehttps://jdd.sn
Après avoir commencé à écrire sur la PlayStation pendant la période précédant le lancement de la PS5, Alain couvre désormais les dernières infos sur le matèriel pour PS5, PS Plus, Xbox Series X|S et Xbox Game Pass, notamment Forza Horizon 5, The Quarry, Fall Guys, Saints Row, etc.

Actualités JDD

Sélection JDD